et aussi…

Mots d'adultes, mots d'enfants

Paraboles

 

 
 
   
 

Lapsus écrits

Je collectionne les lapsus parlés (linguæ) et écrits.
C’est avec plaisir que je recevrais ceux que vous voudrez bien m’envoyer par courriel.


Lapsus parlés

C'est aujourd'hui la journée de la femme des ébats sont organisés un peu partout en France. (F3 le 12/14 du 8/3/02)

Ping pong
Une Toute jeune ado est pour la première fois seule à la maison, un soir. Ses parents sont sortis diner. Tard dans la soirée, elle regarde la télé et tombe, estomaquée, sur un nanar érotique. ses parents renrtrent à ce moment. Elle a tout juste le temps de changer de chaine et tombe sur du ping pong.
S'en suit le lapsus suivant:Bonsoir chérie, que regardais-tu ?
- Oh, du pénis de table

Une stagiaire au CFPJ :
- Moi : " Au bureau, quand vous écrivez, est-ce que vous vous laissez distraire ? "
- La stagiaire : " Quand je suis au bourreau, heu.. au bureau, je n’ai pas une minute à moi "

Les voeux
Préoccupé par le blocus de la viande anglaise, Lionel Jospin à l’ambassade de France à Tokyo :
"En mon nom et au nom du gouvernement français et des Français de métropole, je veux vous adresser mes veaux les plus sincères".
(Le Monde, 21/12/99)

Christine
Gérard Miller, psychanalyste très médiatique, polémique avec Christine Bravo et tout à coup, il dit : Crétine Bravo, vous qui ... (Emission de Roland Ruquier France-Inter, octobre 98)

Les mèches
Une femme revient de chez le coiffeur, elle s’est fait faire des mèches. " Qu’en penses-tu ? demande-t-elle à sa collègue de bureau". "Ça te va bien tes moches
" répond-t-elle.

Préoccupée
Une psychologue ayant vu un pull qui lui plaisait dans une vitrine, entre dans le magasin et dit : "Je voudrais un cul à poils roulés."

Le réveil sans fil
Une femme mal réveillée ce matin-là, dit en prenant le téléphone sur un bureau : "Donne-moi le réveil, je vais le mettre près de moi."

La salopette
Une jeune femme enceinte refusait totalement sa grossesse et faisait tout pour que son état ne se voit pas.
Mais bientôt elle fut si à l'étroit dans ses vêtements, qu'elle dut à contrecoeur, se décider à en acheter d'autres.
Voyant une salopette pour femme enceinte dans la vitrine d'un magasin, elle y entra et demanda : "je voudrais essayer une saloperie."

Démotivée
Nous recevons une amie à dîner, elle vient d'être licenciée de son entreprise.
Elle parle de son emploi perdu, de ses griefs, rancoeurs, etc. Et je lui dis : "Quand nous nous sommes téléphoné, la dernière fois, tu m'as dit que tu en avais marre, que tu étais démotivée, que tu t'en foutais un peu."
"Ne crois pas ça !" répond-elle. "J'avais du travail par dessus la jambe !"

Donner des nouvelles
Partant en voyage, je téléphone à ma mère pour la prévenir et lui dire que je l'appellerai une fois sur place.
"Oui, répond-elle. Quand vous serez arrivés donnez-nous de nos nouvelles ça nous fera plaisir "

Ras le bol
Une amie qui participe depuis deux ans à l’atelier de peinture au Louvre dit : "Je ne sais pas si je vais m’inscrire en troisième damnée"

Casser la croûte
Une mère au téléphone avec son fils : "Viens casser une petite crotte à la maison"

Photocopie
Un homme entre dans une salle où travaillent de nombreuses femmes et dit : "Je viens chercher une photocopine".

Sofres
Un participant expose son point de vue sur le mariage des prêtres et dit : "Selon un sondage de la "Sofesse" heu ! Sofres."

Conservation
Ma mère, parlant de sa voisine très âgée, me dit : "Ma voisine c'est quelqu'un qui a l'instinct de conversation, heu... de conservation"
.

 

Lapsus écrits

Un jour pour une convocation à un stage "Libérer son écriture", j'ai envoyé les courriers en convoquant au stage "Libérer son entreprise". La plupart des stagiaires ne s'en sont même pas aperçu.

Lu sur une note de service : "Chaque fois que vous devez vous absenter, vous êtes tenu d’en référer à votre chef de sévice"

Trouvé sur une liste de courses rédigée par une femme, le matin avant de partir au travail : "lit corporel" (au lieu de lait)

Lu sur un billet d'absence (sujet de conflits entre parents et enfants) imprimé par le collège : nom de l'élève : ...... Absence du.... au.... motif précis.... signature du père ou tueur.